Service public

4. Protéger la santé publique

Grâce au Frexit, nous pourrons établir nous-mêmes nos propres normes en toute indépendance en matière sanitaire, industrielle, agricole, et établir des contrôles stricts aux frontières pour les produits ne respectant pas nos exigences environnementales et sociales. Cette reprise de contrôle est impossible dans le cadre des traités européens.

Aujourd’hui, l’Union européenne a signé dans notre dos le CETA (traité de libre-échange avec le Canada), qui s’applique alors même qu’il n’a pas encore été ratifié, rendant nos propres normes sanitaires impuissantes face à des tribunaux d’arbitrage privés.

Lire plus
Protéger la santé publique

7. Préserver nos services publics et acquis sociaux

Aujourd’hui, l’Union européenne impose la libéralisation de tous les services publics. Ce principe est inscrit dans les article 106 et 107 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE). C’est en raison de ces articles que nous assistons au démantèlement de nos services publics alors qu’ils sont l’héritage d’une tradition française qui remonte à plusieurs siècles. Le premier hôpital public, destiné aux plus pauvres, fut en effet fondé sous le règne de Louis IX, qui le finança lui-même sur sa cassette royale.

Les (re)nationalisations et interdictions de privatisation Les services postaux Les barrages EDF La SNCF Lire plus
Préserver nos services publics et acquis sociaux