Retour à la listeListe des candidats de l'Union Populaire Républicaine

Tiphaine PERRIER

58

Technicienne de la fonction publique territoriale, 44 ans.

Technicienne territoriale dans une communauté d’agglomération en Vendée. Je m’occupe de travaux d’assainissement et de voirie pour l’amélioration de la qualité de vie. Les services publics ont besoin de moyens adaptés issus de l’impôt, c’est le pacte social auquel les français sont attachés.

C’est en m’intéressant à la dette, pourquoi elle est l’argument de la mise en place de l’austérité, que je suis parvenue aux analyses de François Asselineau. En 2014, j’adhère alors à l’UPR. L’austérité imposée par l’UE s’attaque aux acquis des Français, droit du travail, sécurité sociale, services publics… L’UE encourage la baisse du budget de l’Etat par les intérêts de la dette, les privatisations, le renflouement de banques, l’évasion fiscale, un euro trop élevé, les délocalisations qui ont été permises par la libre circulation des capitaux. Ces révélations sont à l’origine de mon engagement.

Je m’investis également au niveau associatif dans la défense de l’environnement. J’attends avec impatience le RIC et les référundum prévus par l’UPR sur la dette et l’énergie.

Par ailleurs je m’oppose aux guerres et aux actions illégales engagées par l’OTAN. Pour revenir à une régulation, il faut dénoncer l’aspect non democratique de l’UE révélé entre autre par Viviane Reding vice présidente de la Commission européenne à nos parlementaires en 2014: “ Il faut lentement mais sûrement comprendre qu’il n’y a plus de politiques intérieures nationales, il n’y a plus que des politiques européennes ”.