Retour à la listeListe des candidats de l'Union Populaire Républicaine

Pascale HIRN

24

Retraitée de la fonction publique hospitalière, responsable territoriale de l'UPR dans le Bas-Rhin, 62 ans.

Je m’appelle Pascale Hirn, j’ai 62 ans, je suis mariée et j’ai 2 enfants (29 ans et 35 ans). Je suis née à Strasbourg.

Je suis retraitée de la fonction publique hospitalière depuis le 1er janvier 2018. J’ai occupé la fonction de cadre supérieur de santé aux hôpitaux universitaires de Strasbourg dans le secteur des blocs opératoires.

Infirmière à la base, puis infirmière spécialisée en bloc opératoire (IBODE), puis cadre de santé et par la suite cadre supérieur de santé. J’ai pu gravir tous les échelons grâce à la formation continue et aux concours internes. Je sais d’où je suis partie et combien l’État m’a permis de gravir tous ces échelons.

J’ai pu suivre durant mes 40 ans aux hôpitaux universitaires l’évolution de l’hôpital. L’hôpital est devenu une entreprise ; la tarification à l’activité a rendu les conditions de travail du personnel soignant inhumaines. La politique de faire du chiffre est arrivée à l’hôpital.

Je me suis engagée à l’UPR fin 2016. c’est mon plus jeune fils qui m’a fait connaître les conférences de M. Asselineau. Je m’y suis intéressée ; j’ai pu découvrir les GOPÉ et comprendre les objectifs annoncés pour notre pays, comprendre que la feuille de route de chacun de nos présidents sera liée à la politique de Bruxelles. On y programme tant la destruction du service public, que les privatisations de nos fleurons français. Pour se libérer de ce joug, il faut le frexit.

J’ai également très rapidement saisi que pour changer l’Europe comme certains l’avancent depuis des années il fallait l’unanimité des États membres et que les intérêts de la France n’étaient pas partagés par les autres États.

La dernière couche fut la dénomination de la collectivité européenne d’Alsace.