Retour à la listeListe des candidats de l'Union Populaire Républicaine

Kenza MEYER

54

Étudiante, 18 ans.

Née en 2000, je suis originaire de la Marne et l’aînée d’une famille de deux enfants. Nous avons quitté la région Champagne-Ardennes en 2003 pour nous installer en Bourgogne. J’ai obtenu mon bac scientifique l’année dernière et je suis maintenant en première année de médecine à la faculté de Dijon.

J’ai connu l’Union Populaire Républicaine à l’âge de 14 ans grâce à mon père Paul Meyer, peu de temps avant les élections régionales de 2015. Il a connu l’UPR sur internet en faisant des recherches dans le but d’écrire une chanson satyrique sur la société, c’est ainsi qu’il a découvert la conférence de François Asselineau “ La construction européenne ”. Il s’est alors penché sur le sujet de l’Europe et de l’euro puis a participé à plusieurs meetings, m’emmenant avec lui lors de ces meetings et des universités d’automne, mon entrée dans le monde politique s’est alors faite très tôt et mon engagement auprès de François Asselineau a été immédiat. Et c’est donc sans regret que je ne suis jamais tombée dans les mensonges de notre système actuel. J’ai commencé à militer pour UPR par des gestes simples (tractage, collage d’affiche), puis arrivé le jour de mes 16 ans en juillet 2016 j’ai enfin pu adhérer au mouvement.

A cet âge déjà j’étais bien consciente de la situation politique de la France et de sa soumission face à l’Europe, j’ai essayé tant bien que mal de faire connaître Asselineau autour de moi et de faire prendre conscience aux gens de ce qui se passait réellement dans notre pays. Mes propos souvent tournés à la dérision du fait de mon jeune âge je n’ai jamais abandonné le combat et je continue de me battre aujourd’hui pour l’avenir de la France et l’avenir des générations futures.

C’est lors du séjour de la “ France libre de nouveau à Londres ” que ma place au sein du parti a évoluée ; on me propose de rejoindre l’équipe UPRTV, une opportunité pour moi d’apporter mon soutien à M. Asselineau ainsi qu’à l’UPR et de continuer le combat à ses cotés. C’est pourquoi j’ai accepté de faire partie de la liste “ Ensemble pour le Frexit ” en tant que candidate benjamine et c’est pour moi un grand honneur. Je représente les jeunes de ma génération qui pour la plupart vont voter pour la première fois, qui découvrent la politique et qui n’ont pas la moindre idée pour qui voter. Le fait de voir une figure jeune engagée au sein d’un parti les motive et les rassure. Je leur fais découvrir l’UPR et une grande partie des jeunes s’y intéresse assez facilement, je les guide afin d’éviter que les médias actuels ne manipulent leur opinion et les incitent à voter contre leurs intérêts.

Ayant pour but de me spécialiser en chirurgie ou de travailler en maternité, je constate que l’appartenance de la France à l’UE entraîne une situation désastreuse dans le monde médical, avec par exemple la fermeture de nos services publics, la privatisation des hôpitaux, la pression et la désertification du personnel etc. C’est pourquoi j’aspire à retrouver ce qui a toujours caractérisé la France, c’est à dire le meilleur système de santé d’Europe et incontestablement l’un des meilleurs au monde et que je refuse que Bruxelles l’aligne à l’échelle de l’UE en le tirant vers le bas.

Unissons-nous pour le FREXIT !