Retour à la liste10 raisons pour le Frexit

Créer des emplois et redonner du pouvoir d'achat

Les délocalisations sont permises par la totale liberté de mouvement des capitaux au sein de l’Union européenne ainsi qu’entre l’UE et les autres pays du monde. En rétablissant le contrôle des mouvements de capitaux, l’État français empêchera les entreprises françaises de licencier en France pour ouvrir des usines à l’étranger uniquement pour le profit. Il pourra empêcher le bradage de nos industries stratégiques à des intérêts étrangers (comme Alstom, Arjowiggins, la Manufacture d’armes de Saint-Étienne).

En adoptant une monnaie nationale, la France redeviendra compétitive à l’exportation. En effet, l’euro est trop cher pour notre économie. Louis Gallois, ancien président-directeur général du groupe Airbus, explique bien cela : « Une baisse du dollar de 10 centimes fait perdre 1 milliard d’euros à Airbus. L’euro à son niveau actuel est en train d’asphyxier une bonne partie de l’industrie européenne en laminant ses marges à l’exportation. »

Seules ces mesures de bon sens permettront de réindustrialiser la France, de protéger les TPE et les PME, d’encourager la création d’entreprises.

Seule une monnaie nationale donnera de l’air à notre économie que l’euro étouffe et permettra : la hausse des exportations, la création d’emplois, l’augmentation des salaires, la diminution de la dette sociale, et au bout du compte l’amélioration du pouvoir d’achat de tous les Français.